Selena Gomez confie avoir «menti» au sujet de son body-shaming

Alors que la guerre semble reprendre entre Slena Gomez, Hailey Bieber et Kylie Jenner, le dernier épisode de la série de l’ancienne star de Disney Channel, «Dear» sur Apple TV+, révèle qu’elle a «menti» au sujet des critiques qu’elle à reçu sur son physique.

par
Rédaction en ligne
Temps de lecture 2 min.

Mardi 10 janvier dernier, la chanteuse et actrice américaine Selena Gomez était présente à la 80ème cérémonie des Golden Globes. Habillée dans une robe bustier du créateur Valentino, elle a été victime d’attaques déplacées sur son physique sur les réseaux sociaux.

Selena Gomez a alors tenu à répondre: «Je suis un peu grosse en ce moment parce que je me suis fait plaisir pendant les vacances… Mais on s’en fiche !», a-t-elle expliqué, avant de se tourner vers sa sœur en lui disant: «N’est-ce pas?»

«J’ai menti»

Dans la série documentaire «Dear», disponible sur Apple TV+ depuis le 9 mars, la chanteuse de 30 ans se confie à ses fans sur tout ce qu’elle a dû traverser suite à sa prise de poids due à la maladie du lupus dont elle est atteinte. Dans le dernier épisode de la série Selena Gomez a voulu, une fois de plus, être franche avec ses fans.

Elle a expliqué qu’elle n’a pas pu ignorer tous ces commentaires négatifs et haineux, au point qu’elle a admis en avoir pleuré. «J’ai menti. J’allais sur Internet, je postais une photo et je disais: «Ça n’a pas d’importance. Je n’accepte pas ce que tu dis», a-t-elle confié en révélant avoir «pleuré» dans sa chambre, «parce que personne ne mérite d’entendre ce genre de choses ».

«Personne ne mérite cela»

Selena Gomez a ensuite expliqué que si elle postait cela, c’est parce qu’elle ne voulait « pas que cela dérange d’autres personnes qui vivent la même chose. Des personnes qui sont humiliées pour ce à quoi elles ressemblent, ce qu’elles sont, ce qu’elles aiment». La chanteuse a ensuite ajouté: «Je pense que c’est tellement injuste. Je ne pense pas que quiconque mérite cela».

Retrouvez toute l’actualité sur metrotime.be

Médias & People

Voir plus d'articles Médias & People