Le train coûtera plus cher en 2023: voici qui va trinquer chez les Belges

On le sait depuis quelques semaines déjà, mais la SNCB a décidé d’augmenter ses tarifs à partir du 1er février, pour une hausse moyenne de 9%. Voici comment les tarifs ont évolué depuis 2013.

AFP / J. Thys
par
Sébastien Paulus
Temps de lecture 3 min.

Le 1er février de chaque année, la SNCB est en droit de modifier ses tarifs, comme le prévoit son contrat de gestion. Et au sortir d’une crise sanitaire doublée d’une inflation galopante, l’organe ferroviaire n’a pas eu d’autres choix que d’augmenter ses tarifs à hauteur de 9% en 2023. Depuis dix ans, voici comment les prix ont évolué pour l’ensemble des navetteurs, du plus jeune au plus âgé!

Les abonnements en forte augmentation

Nos confrères de «L’Avenir» se sont plongés dans les tarifs sur le rail belge depuis 2013, et ils constatent que les abonnements ont augmenté de près de 30% depuis 2013, que cela soit pour la première comme la seconde place. Même son de cloche du côté des abonnements scolaires, avec une augmentation similaire à recenser.

Les trajets courts explosent

Il s’agit du type de trajets qui a le plus explosé quand on regarde les différentes hausses de prix. En 2013, un navetteur qui réalisait moins de sept kilomètres payait 1,9 euro, alors qu’il devra désormais débourser 2,5 euros dès aujourd’hui (+32%). Lorsqu’il s’agit d’un trajet de 20 kilomètres, la hausse est de 19%, et quand on parle d’un trajet de plus de 60 kilomètres, cette augmentation est de 17%. Les cartes de dix trajets comme le Local Multi (qui s’appelait Key Card par le passé), coûtent 45% plus cher qu’en 2013.

La première classe s’en sort bien

L’augmentation existe aussi en première classe, mais elle est moindre. On parle de 14% d’augmentation pour un ticket de moins de sept kilomètres, et +25% pour une carte Local Multi. Pour ce qui est du trajet de 20 kilomètres, l’augmentation n’est que de +1,8% par rapport à 2013, puisqu’il faut débourser 5,5€ par billet. Enfin, en ce qui concerne les voyages de 40 kilomètres, on parle d’une augmentation de +6%.

Les seniors et les juniors dans la même galère

Ces deux franges de la population sont une cible de la SNCB qui leur propose des tarifs avantageux. Toutefois, ceux-ci étaient plus alléchants en 2013. Le Senior Ticket coûtait alors six euros, au lieu de 7,80 euros en 2023 (+30%). Pour les jeunes, nous sommes également passés de six euros, à 7,10 euros, soit +18%.

Le digital augmente plus que le papier

Drôle de stratégie pour la SNCB, qui essaie d’attirer les navetteurs vers le digital depuis quelques années déjà. Les trajets coûtent moins cher lorsqu’on les commande en digital plutôt qu’en papier, mais leur coût a comparativement plus augmenté que le coût du trajet en papier. On recense une hausse de 10,7% pour ticket digital, contre +10,3% pour le papier. Bizarre!

Retrouvez toute l’actu sur Metrotime.be

On the move

Voir plus d'articles On the move

À la Une

Voici notre avis mitigé sur Tetris, le nouveau film de Jon S. Baird

Le jeu Tetris est un classique intemporel qui a été joué par des millions de personnes dans le monde entier depuis sa création en 1984. Cependant, l’adaptation cinématographique de ce jeu légendaire n’a jamais été réalisée jusqu’à maintenant. Le film Tetris, réalisé par Jon S. Baird et écrit par Noah Pink, tente de transformer le jeu de puzzle en une aventure palpitante sur grand écran. Mais est-ce que la sauce prend?

Voir plus d'articles À la Une